Contactez-nous par e-mail
contact@synerj-health.com

Témoignages Retour aux témoignages

Mise en garde : Nos produits sont des compléments alimentaires, il ne s'agit pas de médicaments. Ils ne soignent pas, ils ne guérissent pas.

Les résultats sont là : nos clients satisfaits le disent avec leurs mots et ils sont votre meilleure garantie.

Des histoires sincères, émouvantes, parfois troublantes mais des situations toutes réelles et avérées !

Témoignages dans leur écriture originale sans aucun changement et publiés avec l'accord des intéressés.

 

Mme B, tendinopathie, spondylarthrose des vertèbres, discarthrose - 21 septembre 2019

En 2014, mes douleurs dorsales et lombaires ont empiré . En 2015, se sont rajoutées des douleurs aux deux épaules ; mon médecin traitant m’a prescrit 12 clichés radiographiques de la colonne vertébrale, du bassin et des épaules … Le verdict est tombé : tendinopathie et bursite aux deux épaules, spondylarthrose des vertèbres thoraciques basses, et pour le rachis lombaire : discarthrose L5-S1 avec arthrose postérieure L4-L5 et L5-S1 ( voir compte rendu Imagerie Médicale ci-joint en date du 4 février 2015)

A la lecture de mes radiographies et du commentaire du radiologue, mon médecin traitant m’a gentiment dit : " Si je ne savais pas que ces radiographies étaient les votres , je dirais qu’elles correspondent à des clichés d’une personne qui est à la retraite depuis 10 ans ….il va peut-être falloir freiner un peu!… »
J’ai continué tant bien que mal car je m’occupe, entre autres, de nombreux chevaux anciennement maltraités, et que ce ne sont pas des vélos que l’on peut ranger au garage….
En janvier 2017, pour couronner le tout, je me suis fait une déchirure musculaire ou ligamentaire dans la zone sacro-iliaque gauche du bassin.
Malgré plusieurs consultations chez divers ostéopathes et la prise d’anti-inflammatoires, cette douleur vive et localisée était toujours présente. Seules des infiltrations de cortisone dans la zone permettaient une accalmie temporaire de la douleur.
En janvier 2018, entre le dos, les lombaires et la douleur sacro-iliaque , ramasser par exemple un crayon tombé au sol était devenue toute une aventure ….j’étais vraiment mal, la nuit comme le jour.
C’est là que j’ai commencé à prendre quotidiennement de l’AlphaOne. Je précise que depuis ce jour je n’ai repris aucun anti-inflammatoire ni subi d’autres infiltrations de cortisone.
J’ai démarré progressivement jusqu’à une prise de 4 g par jour, soit 4 cuillères à café rases. En juin 2018, après 5 à 6 mois de prise d’AlphaOne, mon mal de dos avait très largement diminué. Le 24 juillet 2018, j’effectuais une IRM lombaire à cause de cette douleur aigüe sacro-iliaque toujours présente.
Quelle ne fut pas la surprise de constater que ce jour là, 6 à 7 mois après le début de ma prise d’AlphaOne, l’IRM mettait en évidence une absence au niveau lombaire d’arthrose inter- apophysaire postérieure ( voir compte rendu ci-joint), pourtant bien présente sur les clichés radiologiques précédents!!
Grace à l’AlphaOne, mes lésions arthrosiques radiologiquement visibles avaient largement diminué voire disparu ( au niveau lombaire , c’est sûr!)
En octobre 2018, SynerJ-Health nous proposait un nouveau produit élaboré par Jacques Prunier : le SynerThrose… produit que j’ai souhaité essayer.

Donc, à partir de fin octobre 2018 : prise de 4 g d’AlphaOne et de 2 gélules de SynerThrose tous les matins.
Mi-décembre de la même année, 1 mois et demi après, je n’avais plus aucune douleur sacro-iliaque.
J’ai pris le SynerThrose pendant 6 mois jusqu’à mi-avril 2019. Depuis, je consomme toujours 4 g d’AlphaOne tous les matins.
Mon mal de dos a totalement disparu. et mes épaules vont plutôt bien aussi. Je n’ai changé aucunement mes activités et je suis toujours là pour ma collection de chevaux rescapés .
Merci beaucoup à Jacques Prunier, à Synerj-Health et à ses extraordinaires produits. Cela fut pour moi une très belle rencontre qui , je peux le dire, aura changé ma vie !
S.B.

Voir SB1   Voir SB2    Voir SB3

Retour aux témoignages

 

Catalogue Synerj